Economie: Les transferts financiers des migrants.

Publié le par FRIADIASPO

5040613313_198b73b781.jpgUne forme de flux financiers prends de plus en plus d'ímportance dans les statistiques du financement du developpement: les transferts financiers des migrants vers leurs pays d'origine. Selon la Banque mondiale, ces transferts ont plus que doublé depuis 2000, passant de 85 à 206 milliards de dollars entre 2000 et 2006*. Le montant de ces transferts reprensente donc le double de l'aide au developpment versée aux pays en développement(PED) par les pays industrialisés(PI).

 

Ces transferts sont fortement concentrés vers quelques pays : plus de 40% des transferts totaux ont pour destination l'Inde ,le Mexique, les Phillipines, la Chine et le Pakistan. Cependant , les montants des transferts de migrants vers les pays les plus pauvres represente généralement une part significative de leur produit intérieur brut(PIB)par habitant.

Ces montants sont parfois d'une ampleur comparable à l'aide au developpment affectée par les pays d'accueil des migrants vers leurs pays d'origine. Par exemple, les transferts de la diaspora malienne domicilée en France vers leur pays d'origine représente un montant équivalent au budget de la cooperation francaise au Mali.

 

Néamoins les statistiques publiées doivent ètres relativisées , compte tenu que la plupart de ces montants enregistrées proviennent en partie de l'effet mecanique de la baisse du dollar, qui augmente la valeur en dollar des transferts libellés dans d'autres devises, ainsi que des progrès enregistrés par certaines banques centrales dans la collecte des données. Par contre , les statistiques publiées ne prennent pas en compte que les flux officiellement comptabilisés et ne prennent donc pas en compte les fonds passant par les canaux informels ( comme l'hawala), ni ceux que les autorités n'enregistrent pas(1)*.

 

Cela signifie que les montants publiés sont sous-estimés.Les experts de la Banques mondiale estime que le montant des transferts des migrants non enregistrés représente environ 50% des tranferts officiellement comptabilisés,ce qui fait des transferts des migrants un élément d'autamt plus significatif des flux modernes de developpement.

Entre autres enseignements , l'importance de ces transferts illustres la modestie des montants d'aide affichés par les pays industrialisés.

 

 

(1)* Les transferts de moins de 10.000 dollars aux Etats-Unis et de moins de 12.500 euros dans l'Union europeenne ne doivent pas ètre obligatoirement déclarés.

Publié dans Infodiaspo

Commenter cet article