POLITIQUE HUMANITAIRE: Dix faits et chiffres du rapport 2011 sur les OMD

Publié le par FRIADIASPO

OMD2015 0Le Rapport de 2011 sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement, qui a été rendu public le 7 juillet, est généralement optimiste, mais émet quelques réserves. Cet article présente quelques statistiques :

1. L’objectif de réduction de la pauvreté peut être atteint d’ici à 2015 et le nombre de personnes vivant dans les pays en développement avec moins de 1,25 dollars par jour devrait tomber sous la barre des 900 millions (de 1,8 milliard en 1990).

2. L’Afrique subsaharienne est la région dont le taux de scolarisation dans l’enseignement primaire a le plus progressé, passant de 58 pour cent en 1999 à 76 pour cent en 2009 ; cependant, 32 millions d’enfants ne sont toujours pas scolarisés dans la région, soit près de la moitié des 67 millions d’enfants non scolarisés dans le monde.

3. Le nombre de femmes parlementaires a atteint un niveau record – 19,3 pour cent contre 11,6 pour cent en 1995 ; le Rwanda, la Suède, l’Afrique du Sud et Cuba se placent en tête. Le Belize, les États fédérés de Micronésie, la république de Nauru, le sultanat d’Oman, la république des Palaos, le Qatar, l’Arabie saoudite, les îles Salomon et les Tuvalu ne compte aucune femme parlementaire.

4. Dans toutes les régions, l’éducation des mères est un facteur déterminant de la survie des enfants de moins de cinq ans, les chances de survie d’un enfant augmentant nettement lorsque la mère a reçu une éducation secondaire ou supérieure.

5. Alors que la demande de planification familiale va probablement augmenter, en lien avec le nombre croissant de femmes et d’hommes en âge de procréer, le financement de ce genre de programmes a en réalité diminué au cours de la dernière décennie, passant à 2,6 pour cent de l’aide totale à la santé en 2009.

6. L’utilisation des moustiquaires imprégnées d’insecticide a connu une augmentation marquée, particulièrement en Afrique : entre 2008 et 2010, 290 millions de moustiquaires ont été distribuées en Afrique subsaharienne, un nombre suffisant pour couvrir 76 pour cent des 765 millions de personnes à risque.

7. Les limites sont déjà franchies pour les ressources en eau durables en Asie de l’Ouest et en Afrique du Nord, où le seuil de durabilité de 75 pour cent [proportion des ressources en eau utilisées par un pays] a largement été dépassé. L’Asie du Sud et le Caucase et l’Asie Centrale affichent des taux de 58 et 56 pour cent respectivement, en comparaison avec le taux de 3 pour cent de l’Afrique subsaharienne.

8. L’Amérique latine et les Caraïbes, l’Asie de l’Est et l’Asie du Sud-Est ont atteint l’objectif de réduire de moitié la proportion de la population qui n’a pas un accès durable à l’eau potable. En Afrique subsaharienne, la couverture est passée de 49 pour cent en 1990 à 60 pour cent en 2008.

9. Fin 2010, le taux de pénétration de la téléphonie mobile était de 76 pour cent dans le monde et la pénétration de la téléphonie mobile avait atteint 68 pour cent dans les pays en développement. En revanche, la pénétration d’Internet atteignait à peine 3 pour cent dans les pays les moins développés, en comparaison avec un taux de 21 pour cent dans les pays en développement et 72 pour cent dans les régions développées.

10. Les donateurs devraient accroître le montant de leur aide, mais à un rythme plus lent - 2 pour cent entre 2011 et 2013, contre une moyenne de 8 pour cent par an au cours des trois dernières années. L’aide allouée à l’Afrique devrait augmenter de 1 pour cent à peine en termes réels, contre une moyenne de 13 pour cent au cours des trois dernières années.

 

Source IRIN

 


Publié dans Analyse

Commenter cet article